AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Besoin de parler.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

A girl with a gun ? Yes, better than cooking !

avatar


ㄨ Messages : 881
ㄨ Date d'inscription : 08/02/2014
ㄨ Double compte : Sofia, Spencer, Amy, Alyson, Ella et Rachel
ㄨ Avatar : Sophia Bush
ㄨ Copyright : Ante mortem



MessageSujet: Besoin de parler.   Mar 7 Mar - 19:03

- Besoin de parler -  

(Ft Samuel Harper.)


PSEUDO DES MEMBRES DU SUJET : ◇ Samuel Harper et Amber K. Hamilton  
DATE DU SUJET : ◇ le 08/03/17
MOMENT DE LA JOURNÉE : ◇ matin
LIEU DU SUJET : ◇ Precinct
CIRCONSTANCE DU RP : ◇ Amber s'est disputée avec son copain et elle a besoin d'en parler à Samuel.


_________________

Amber K. Hamilton
Bien souvent courir après ce qui nous fait plaisir signifie abandonner ce qui est juste à nos yeux. dusty scarecrow.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fbi-central.com/

A girl with a gun ? Yes, better than cooking !

avatar


ㄨ Messages : 881
ㄨ Date d'inscription : 08/02/2014
ㄨ Double compte : Sofia, Spencer, Amy, Alyson, Ella et Rachel
ㄨ Avatar : Sophia Bush
ㄨ Copyright : Ante mortem



MessageSujet: Re: Besoin de parler.   Mar 7 Mar - 20:33

Pour être heureux, il faut d'abord se sentir à l'aise dans vos propres chaussures. Le reste peut venir de là. La situation la plus dure pour rester heureux, je pense, c'est quand vous essayez de trouver l'amour, et vous-mêmes en même temps. Ça ne semble pas fonctionner. Donc je crois que le bonheur c'est de pouvoir se réveiller et tout simplement savoir que c'est ce que vous avez voulu, et pas ce que quelqu'un d'autre a voulu.

Mardi 07/03, 19 heures, je rentrai du travail. Jake était à la maison. Il ne travaillait pas ce soir. Jake était dans la restauration et souvent il travaillait quand je rentrais le soir. Ce n'était pas facile de trouver un moment pour nous voir. Je posai mes affaires et m'approchais de lui pour l'embrasser. Il était assis sur le canapé, il regardait la télé. « ça a été ta journée ?  ». Jake me regarda à peine mais il me répondit tout de même. « Ouais, ça va et la tienne ?  » Je n'étais pas sûr qu'il s'en souciait vraiment, il était juste encore poli. « Oui, ça va. Tu as fait quoi de beau ? » Là, il m'annonça que sa mère avait appelé. « Ah ? Qu'est-ce qu'elle voulait ?  ». Oui, je sais, j'aurais déjà dû demander comment elle allait mais ça ne m'est pas venu tout de suite. Pas que je ne m'en souci pas du tout. « Mon père est malade. Il a un cancer.  » J'étais triste de l'apprendre. « Oh, je suis désolée chérie. Ça va aller ?  » Jake éteint la télé. Il prit un air plus sérieux. « Mon père va avoir besoin de se reposer pendant son traitement et ma mère va avoir besoin d'aide au restaurant.  »  « Oh, ils vont prendre un employé.  » Jake fit non de la tête. « Ma mère aimerait que ça soit moi, que je reprenne l'affaire à moyen terme. Ma mère est fatiguée aussi et elle pense que c'est à notre tour de reprendre le restaurant.  » Je crois que si j'avais eu quelque chose dans la bouche, il aurait tout reçu. « Quoi, c'est une plaisanterie ?   » Jake me prit les mains. « Je suis très sérieux chérie. Je pense que c'est une réelle opportunité pour nous. J'aurais mon restaurant plutôt que de travailler comme sous-chef et puis, si tu travailles avec moi, on pourra se voir plus souvent et ça sera peut-être plus simple pour nous de faire un bébé.  » Je soupirai. « Pourquoi, tu comptes me faire un bébé sur le comptoir ? Sérieux Jake, qu'est-ce qui t'prend ? Tu m'parles de resto mais tes parents ont un dinner.  » Je vis que je l'avais vexé. « Pourquoi, tu comptes me faire un bébé sur le comptoir ? Sérieux Jake, qu'est-ce qui t'prend ? Tu m'parles de resto mais tes parents ont un dinner.  » Les parents de Jake tenaient un dinner à Springfield, Illinois. Jake venait de là-bas. Il y avait passé toute son enfance et adolescence. Il était venu à Chicago avec un ami et avait trouvé un travail dans un restaurant de la ville. La ville lui plaisait, il avait des amis ici et on s'était rencontré. On avait tout ici. J'étais de Chicago pour ma part et je ne me voyais pas quitter la ville. Je voyais qu'il ne réagissait pas, du coup je continuais à lui sortir des arguments. « Ta vie est ici Jake maintenant. Tu as des tas d'amis, on a nos habitudes, Chicago c'est vraiment une très grande ville et puis, moi j'ai mon travail, je peux pas le quitter comme ça.   » Je ne me voyais pas finir serveuse dans un dinner, avec belle-maman. « Pourquoi on partirait, notre vie est ici. On a tous là.  » Il me lança presque en hurlant. « Parce que je ne suis pas heureux.  » Je fus sous le choc. Je ne m'attendais pas à cette réaction. « T'es heureuse toi ?  » J'ouvris la bouche comme pour parler, puis je la refermai, je ne voyais pas quoi dire. Je ne savais pas quoi répondre à sa question. Il n'attendait de toute façon pas de réponse. Notre couple connaissait peut-être un bas en ce moment, depuis quelques temps, mais j'étais loin de me douter que c'était à ce point. Il ne m'avait jamais fait part du fait qu'il n'était pas heureux. Vu que je ne réagissais pas, Jake prit sa veste. « J'vais faire un tour.  » Il sortit sans un regard pour moi, il claqua la porte. Je sursautais. Puis, après plusieurs secondes, je m'assis sur le canapé et me mit à pleurer. Max, mon chien, vint vers moi se faire caresser et se blottir contre moi comme pour me consoler. Il avait sûrement ressenti la tension. Après plusieurs minutes, je me levai du canapé et je pris un pot de glace dans le congel. Je revins sur le canapé et je regardai un film romantique, je pleurais devant. Après le film, j'allais me coucher. Jake n'était toujours pas rentré. J'essayais de l'appeler mais je tombai sur son répondeur. Je lui laissais un message et je me mis au lit. Je repensais à notre conversation et je me demandais si j'étais heureuse. Je ne me posais jamais réellement la question. De savoir que lui ne l'était pas m'attristait. Je me remis à pleurer. Puis, je regardais les minutes défiler. Il était déjà minuit et Jake n'était toujours pas rentré. Puis, je finis par m'endormir.
6h00 : Le réveil sonna. J'avais mal à la tête et mes paupières avait dû gonfler car je voyais tout embué. Je regardai à côté de moi. Son côté du lit n'avait pas bougé. Il n'avait pas passé la nuit là. Je regardais mon portable, il n'avait pas cherché à me joindre. Je me levai et en préparant mon café, j'essayais de l'appeler. Toujours sur répondeur. Je laissai un message puis lui envoya un sms. J'étais tout de même inquiète pour lui. Je ne pense pas qu'il se serait suicidé ou un truc comme ça, mais on sait jamais. Je me préparai pour le travail. J'avais une tête à faire peur. Mon maquillage couvrait à peine le fait que j'avais pleurer. Je sortis Max. A mon retour, toujours pas de Jake. J'essayais de le rappeler une dernière fois, puis je partis pour le travail.  

Après quelques minutes de trajet, j'arrivais au travail. Je saluai quelques collègues et me dirigeai directement à mon bureau. Samuel était déjà arrivé. On se fit la bise, comme tous les matins. Il me demanda comment j'allais. « Bof, pas terrible. On s'est disputé avec Jake. Et toi ça va ?   » Je le laissai à peine me répondre. J'avais besoin de lui parler. « Le père de Jake a un cancer. Ses parents tiennent un dinner à Springfield et la mère de Jake aimerait qu'il reprenne l'affaire et Jake veut qu'on y aille tous les deux. Je lui ai fait comprendre que notre vie était ici à Chicago et là il m'a lancé qu'il n'était pas heureux. J'ai pas su quoi répondre à ça et il s'est cassé. J'ai essayé de l'appeler mais il ne répond pas. Il a passé la nuit je ne sais où et j'ai pas de nouvelles depuis.  » Je fis la mou. « Tu crois que je suis une grosse égoïste de ne pas vouloir devenir serveuse dans le dinner familial ?  » J'avais besoin de l'avis de Samuel. Il était marié. Il devait s'y connaître en compromis de couple.

_________________

Amber K. Hamilton
Bien souvent courir après ce qui nous fait plaisir signifie abandonner ce qui est juste à nos yeux. dusty scarecrow.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fbi-central.com/
avatar


ㄨ Messages : 6
ㄨ Date d'inscription : 18/04/2016
ㄨ Avatar : Jamie Dornan
ㄨ Copyright : Ante mortem



MessageSujet: Re: Besoin de parler.   Mer 8 Mar - 0:28


Besoin de parler
Ft.Amber

Il passa la soirée à lire pendant que sa femme recevait ses amies dans le salon. Elles se retrouvaient régulièrement pour boire du vins et se venter. Il aurait dû sortir, passer la soirée entre amis mais il était fatigué après sa journée. Il n'avait pas spécialement envie de voir du monde après la journée qu'il avait eu au travail. Elle se débarrassa de ses amies vers minuit  et monta se coucher. Elle lui adressa à peine la parole avant d'éteindre la lumière. Il se demandait pourquoi ils restaient mariés. Il ne prenait même plus la peine de s'intéresser l'un à l'autre.

Il se leva de bonne heure pour préparer leur fils et l'emmener à l'école. Il roula ensuite tranquillement jusqu'au travail. Il but son café sur place et s'installa derrière son bureau. Quelques collègues vinrent le saluer puis Amber arriva. Elle avait petite mine mais il ne fit pas de commentaires. Il n'en eut pas besoin. Elle lui demanda comment elle allait et elle lui expliqua qu'elle s'était disputé avec son petit ami.

Rien de sérieux j'espère ? Ça va.

Elle ne tarda pas à lui expliquer la situation. Le père de Jake avait un cancer et sa mère voulait qu'il reprenne le dinner familial. Jake le souhaitait également. Il voulait qu'ils y aillent tous les deux. Amber lui avait dit que sa vie était ici, que leurs vies étaient ici. Il lui avait répondu qu'il n'était pas heureux avant de partir sans laisser de nouvelle et de passer la nuit dehors. Elle lui demanda si le fait de ne pas vouloir devenir serveuse dans un dinner faisait d'elle une égoïste. Il n'aimait pas être pris à partie comme ça. Il aimait qu'elle se soucie de son opinion. Il aimait qu'elle lui demande son avis mais il préférait quand le sujet était moins épineux. Elle n'était pas égoïste de ne pas vouloir travailler avec lui dans le dinner de sa famille. Elle avait travaillé pour être flic pas serveuse. Mais Springfield avait une police donc elle pourrait le suivre sans pour autant travailler avec lui mais il ne pouvait pas lui dire ça. Il avait trop besoin qu'elle reste donc l’égoïste c'était lui.  Amber avait sa famille à Chicago et Jake sa famille à Springfield donc la question était de savoir lequel des deux devait se sacrifier. Le cancer du père de Jake lui donnait l'avantage mais encore une fois il ne pouvait pas lui dire ça.

T'as travaillé dure pour rejoindre le CPD. Tu devrais pas avoir à tout lâcher pour lui. Est ce que ça va son père ? Il sait si les médecins sont optimistes ? Après c'est normal que sa mère veuille le voir reprendre le business familial et c'est normal qu'il l'envisage. Il faut juste que tu lui parles.

Il l'observa pour savoir ce qu'elle pensait, si c'était un bon ou un mauvais conseil. S'il devait défendre son point de vue ou si elle voulait vraiment son opinion.

Springfield est à quoi ? Quatre heures de route ? Dans le pire des cas il peut reprendre le dinner le temps que son père aille mieux et vous pourrez toujours vous voir les weekend. Tu veux pas partir avec lui si ?

 

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

A girl with a gun ? Yes, better than cooking !

avatar


ㄨ Messages : 881
ㄨ Date d'inscription : 08/02/2014
ㄨ Double compte : Sofia, Spencer, Amy, Alyson, Ella et Rachel
ㄨ Avatar : Sophia Bush
ㄨ Copyright : Ante mortem



MessageSujet: Re: Besoin de parler.   Mer 8 Mar - 20:04

Pour être heureux, il faut d'abord se sentir à l'aise dans vos propres chaussures. Le reste peut venir de là. La situation la plus dure pour rester heureux, je pense, c'est quand vous essayez de trouver l'amour, et vous-mêmes en même temps. Ça ne semble pas fonctionner. Donc je crois que le bonheur c'est de pouvoir se réveiller et tout simplement savoir que c'est ce que vous avez voulu, et pas ce que quelqu'un d'autre a voulu.


J'étais désormais au travail. Je me rendis directement à mon bureau et je vis Samuel qui était déjà là. Tout de suite, je lui fis part que je m'étais disputée avec Jake. Samuel espérait pour moi que ce n'était rien de sérieux. Je lui exposai tout de suite mon problème, la raison de notre dispute, le fait que Jake voulait que l'on parte à Springfield pour reprendre le dinner familial, car le père de Jake avait un cancer. Je demandais à Samuel son avis, s'il pensait que le fait que je ne veuille pas partir faisait de moi une égoïste. Samuel avait l'air de comprendre mon point de vue, du fait que j'avais travaillé dur pour rejoindre la police de Chicago. Puis, il me demanda comment allait le père de Jake, si les médecins étaient plutôt optimistes. « J'sais même pas. Je ne lui ai même pas demandé des nouvelles de son père. Je me suis tout de suite braquée. Je suis un monstre.  » A aucun moment je ne m'étais vraiment souciée de savoir comment allait le père de Jake. Je savais qu'il allait avoir un traitement et besoin de repos, mais c'est tout ce que je savais. Samuel ajouta que c'était normal que la mère de Jake voulait voir son fils reprendre l'affaire familiale et que Jake l'envisage aussi. Pour Samuel, je devais lui parler.   « Oui, je veux bien, mais pour lui dire quoi ?  » Je ne savais pas trop quoi dire à Jake pour arranger la situation, pour le persuader de rester. Samuel ajouta que Springfield était pas si loin, Jake pouvait toujours aller travailler au dinner la semaine et on pouvait essayer de se voir les week-end. De faire ça, le temps que le père de Jake aille mieux.  « Le dinner est aussi ouvert le week-end donc ça serait forcément à moi d'y aller. Mais bon, j'ai compris que Jake ne voulait pas y aller juste pour un temps mais vraiment définitivement. Il ne veut pas du provisoire. Après c'est sûr que pendant un temps il accepterait d'aller là-bas mais pour que je le rejoigne et non pour revenir à Chicago. Il avait l'air vraiment sérieux quand il disait qu'il voulait partir. Je ne sais pas si j'arriverais à le faire changer d'avis.  » Jake et moi étions ensemble depuis 6 ans maintenant. Si je disais non, que je ne partais pas, il y avait le risque qu'il me quitte. Est-ce que j'étais prête à tirer un train à 6 ans de relation, à tirer un trait à nous. Mais en même temps, est-ce que je serais heureuse si je le suivais ? Est-ce que nous ne deviendrions pas Amy et Nick Dunn de Gone Girl. Est-ce que j'étais suffisamment amoureuse de Jake pour le suivre ? Mais en même temps, etais-je prête à le quitter ? « Je ne sais pas ce que je veux. Je ne veux pas quitter Chicago, j'aime trop mon travail et j'ai ma famille et mes amis ici, j'ai toute ma vie là. Mais en même temps, si je dis non, est-ce qu'il va pas me larguer. On est ensemble quand même depuis 6 ans. Je vais avoir 35 ans, si on rompt je vais devoir repartir de zéro. Je ne suis pas prête d'avoir un bébé dans ces conditions.  » Avoir un bébé était très important pour moi. Après tout, même en restant avec Jake, je n'avais pas de bébé. Nous pouvions peut-être l'envisager. Peut-être que s'il restait, on pouvait essayer à nouveau d'avoir un enfant.

_________________

Amber K. Hamilton
Bien souvent courir après ce qui nous fait plaisir signifie abandonner ce qui est juste à nos yeux. dusty scarecrow.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fbi-central.com/
avatar


ㄨ Messages : 6
ㄨ Date d'inscription : 18/04/2016
ㄨ Avatar : Jamie Dornan
ㄨ Copyright : Ante mortem



MessageSujet: Re: Besoin de parler.   Jeu 9 Mar - 0:53


Besoin de parler
Ft.Amber

Amber arriva au bureau un peu après lui. Elle ne prit pas le temps de s'installer et lui parla tout de suite de ses problèmes. Elle s'était disputée avec son petit ami. Ça avait l'air sérieux. Elle lui expliqua que le père de Jake avait un cancer et que sa mère voulait qu'il vienne aider au restaurant familial. Samuel lui demanda comment allait le père de son petit ami. Un cancer ça n'était jamais rien ça pouvait vouloir dire des mois de chimio comme ça pouvait vouloir dire la fin. Amber lui dit qu'elle n'avait même pas pensé à prendre des nouvelles. Elle s'était tout de suite braquée. Elle lui demanda si ça faisait d'elle un monstre. Il lui sourit.

Mais non t'étais sous le choc c'est tout mais tu devrais prendre de ses nouvelles la prochaine fois que tu parles à Jake.

Ce n'était pas la seule chose dont elle devrait parler avec lui. Ils avaient vraiment besoin de parler de toute cette histoire. Samuel était rassurée qu'elle n'envisage pas de suivre son petit ami. Le travail n'aurait pas été le même sans elle. C'était avec elle qu'il s'entendait le mieux et de loin.

Je sais pas. Dis lui que tu comprends que la situation est pas facile pour lui avec la maladie de son père. Peut être qu'il voudra se confier à toi sur le sujet. Dis lui que démissionner de son travail est pas une décision à prendre à la légère et que vous devriez en parler.

Samuel essaya de lui apporter des solutions tant bien que mal. Il lui dit que Springfield était à quatre heures de route environ qu'ils pourraient se voir le weekend. Amber lui répondit que le dinner était ouvert le weekend et que ce serait donc à elle de voyager. Elle devait vraiment avoir quelque chose contre la ville. Il leva les mains et fit la mou. Elle lui dit que Jake avait l'air de vouloir s'installer provisoirement à Springfield. Elle ne savait pas comment elle allait réussir à lui faire changer d'avis. Il ne pensait pas pouvoir l'aider. Le fait qu'elle ne veuille pas considérer le déménagement comme une possibilité indiquait qu'elle n'était pas prête à faire des compromis et si elle n'était pas prête à faire des compromis c'est qu'elle ne tenait pas suffisamment à lui pour envisager de partir avec lui. Il avait donc le choix entre Amber et sa famille et leur couple dépendait de ce choix. Samuel tenta d'apporter une touche d'optimisme.

Peut être que Chicago lui manquera. Peut être qu'il va peser le pour et le contre et décider de rester.

Elle lui dit qu'elle ne savait pas ce qu'elle voulait. Elle aimait Chicago et elle avait son travail et sa famille ici. Toute sa vie se trouvait ici mais elle ne voulait pas non plus tirer un trait sur son couple ou plutôt sur sa volonté d'avoir un enfant. Elle lui dit qu'elle ne voulait pas recommencer de nouveau et pas qu'elle ne pouvait vivre sans lui. Elle n'aimait plus Jake mais il ne pouvait pas lui dire ça.

Explique lui que toute ta vie est ici et que tu seras pas heureuse dans une autre ville sans ta famille et tes amis.

Et il allait sans doute répondre que sa famille ce serait lui et que si elle l'aimait suffisamment le reste n'avait pas d'importance et il n'avait pas tout à fait tort.

J'espère que les choses vont s'arranger entre vous.

 

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

A girl with a gun ? Yes, better than cooking !

avatar


ㄨ Messages : 881
ㄨ Date d'inscription : 08/02/2014
ㄨ Double compte : Sofia, Spencer, Amy, Alyson, Ella et Rachel
ㄨ Avatar : Sophia Bush
ㄨ Copyright : Ante mortem



MessageSujet: Re: Besoin de parler.   Jeu 9 Mar - 18:54

Pour être heureux, il faut d'abord se sentir à l'aise dans vos propres chaussures. Le reste peut venir de là. La situation la plus dure pour rester heureux, je pense, c'est quand vous essayez de trouver l'amour, et vous-mêmes en même temps. Ça ne semble pas fonctionner. Donc je crois que le bonheur c'est de pouvoir se réveiller et tout simplement savoir que c'est ce que vous avez voulu, et pas ce que quelqu'un d'autre a voulu.


J'avais annoncé à Samuel que Jake m'avait annoncé que son père avait un cancer. Samuel me demanda comment le père de Jake allait, si les médecins étaient plutôt optimistes. Je me rendis compte que je ne m'en étais même pas soucié. Je n'avais pas du tout demandé à Jake. J'en fis part à Samuel, en ajoutaut que j'étais un montre. Samuel me répondit que non, que ça devait être le choc.Il était trop gentil avec moi, à m'excuser. Je n'étais pas sûr que ça soit réellement le choc, enfin si le choc que Jake envisage de partir à Springfield. Samuel me conseilla tout de même de prendre des nouvelles de Jake quand je reparlerais à mon petit-ami. « Oui, c'est un peu la moindre des choses.  » Sinon, j'allais définitivement passer pour un montre. Je ne pensais pas en être un ou être insensible. Je pense que Samuel avait raison au fond, j'avais été sous le choc de la nouvelle et j'avais mal réagit. J'aurais dû penser à prendre des nouvelles du père de Jake, mais à ce moment là, je n'ai pas su le faire. Je pense que je ne m'attendais pas à cette nouvelle. C'était inattendu. Après, même si Samuel voulait me rassurer en me disant que je n'étais pas égoïste, je l'avais été. Je ne m'étais pas assez soucié de ce que pouvait ressentir Jake. Ce devait être dur pour lui d'apprendre que son père a un cancer. Même si je pense que Jake envisageait peut-être de retourner à Springfield, il aurait sûrement aimer y retourner dans d'autres circonstances. Puis, Samuel déclara qu'il fallait que je parle à Jake. Je ne savais pas trop quoi lui dire. Samuel tenta de m'aider. Il me conseilla de voir comment Jake vivait les choses, qu'il fallait lui conseiller de bien réfléchir avant de prendre la décision de quitter son travail et de partir et que nous devions en discuter. « Oui, tu as raison. Je vais lui dire ça. Peut-être que c'était sous le coup de l'émotion et de l'annonce qu'il a réagit comme ça et qu'en y réfléchissant bien, il va se rendre compte qu'il veut rester à Chicago. » Bon, j'avais quelques doutes, car il m'avait quand même dit qu'il n'était pas heureux. Mais bon, je pouvais toujours essayer et ça nous permettrait de parler, de voir ce que l'on ressentait chacun. Samuel ajouta que peut-être Jake allait se rendre compte au final que Chicago lui manquerait et qu'il déciderait de rester.  « J'espère. Je n'ai pas envie de partir d'ici. » Samuel me dit alors que je devais expliquer à Jake que je ne me voyais pas quitter Chicago car ma famille et mes amis étaient ici, que ma vie était là. « Oui, j'espère qu'il le comprendra.  » Je n'avais vraiment pas envie de partir. Je ne voulais pas qu'il parte non plus. Je ne voulais pas bousculer mes petites habitudes. Samuel ajouta qu'il espérait que tout s'arrangerait entre nous. « C'est gentil. Merci. Je l'espère aussi.  » Samuel reçu un coup de fil. On devait partir pour une affaire. « merci pour tes conseils. J'avais vraiment besoin de parler.  » Je pris ma veste et mes affaires. « C'est moi qui conduit.  »

_________________

Amber K. Hamilton
Bien souvent courir après ce qui nous fait plaisir signifie abandonner ce qui est juste à nos yeux. dusty scarecrow.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fbi-central.com/
MessageSujet: Re: Besoin de parler.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Besoin de parler.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» J'ai vraiment besoin de parler [Hermione /clos]
» Besoin de parler? - ft. Hannibal Lecter
» Pourquoi nier le fait que l'on a besoin de parler ? {Fourmilier ♥}
» Besoin de parler ?
» Besoin de parler du capitaine | Rose Snow
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Where the Sun Don't Shine :: CHICAGO :: North :: Logan Square-